Garni

Garni est une communauté rurale qui se trouve dans le marz de Kotayk, une région centrale de l’Arménie. Cette localité a beaucoup à offrir aux voyageurs cherchant à vivre un total dépaysement lors de leur séjour en Arménie. Du point de vue culturel, elle abrite plusieurs sites dignes d’un petit coup d’œil. À l’instar de son célèbre temple, la communauté doit également sa renommée à ses églises et ses monastères montrant tous de belles architectures.

Côté nature, Garni n’est pas en reste avec ses paysages pittoresques et sa réserve naturelles qui promet de belles randonnées débouchant sur des monastères, églises et forteresses.

Sa situation géographique non loin d’Erevan permet à Garni de tenir une place de choix dans les itinéraires de voyage en Arménie et se voit souvent comme une excursion d’une journée au départ la capitale.

Histoire

Formant un terrain facilement défendable dans l’un des méandres de la rivière Azat, la ville de Garni a été occupée au troisième millénaire avant JC. Au VIIème siècle avant JC, elle a été conquise par le roi d’Ourartou, un royaume du haut plateau arménien, Arghisti Ier. Pour protéger son territoire, ce sultan a fortifié la ville au cours du IIIème siècle avant JC et celle-ci est devenue un lieu de villégiature pour les dynasties royales arméniennes Orontid et Artaxiad.

Quelques temps après, au premier siècle avant JC, le roi d’Arménie Mithiridate s’y installa et la ville fut son dernier refuge, avant d’être assassiné par son fils adoptif. En 1386, la forteresse a été saccagée par Timur Lenk, un puissant chef de guerre. Le tremblement de terre de 1679 a, à son tour, dévasté la région et a grandement endommagé le temple de Garni.

Ces infrastructures ont été restaurées à leurs états originaux en 1975 pour faire partie aujourd’hui des richesses culturelles et historiques de la ville de Garni. Cette dernière est d’ailleurs très visitée par les voyageurs voulant découvrir ces véritables trésors architecturaux du passé.

Garni aujourd’hui

Pour les touristes visitant l’Arménie, la ville de Garni promet une virée intéressante avec ses différents sites culturels et naturels. Garni séduit avant tout par son environnement naturel formé de montagnes et de collines. Véritable petit paradis pour les randonneurs, divers sentiers permettent de profiter de cette beauté naturelle et d’observer ses grandes falaises plonger dans la rivière d’Azat. Par ailleurs, juste à côté des gorges se trouve l’entrée d’une somptueuse réserve couverte de forêt primaire qui cache beaucoup de trésors.

Les endroits culturels, temples, monastères, églises… sont également très visités dans la cité de Garni. Ils promettent des virées de découvertes aux curieux, hormis le fait qu’ils sont nichés dans des cadres vraiment authentiques. Certains temples et monastères de Garni se trouvent par exemple au cœur de la réserve d’État de la forêt de Khosrov.

Ville très touristique, Garni dispose des commodités nécessaires pour accueillir les voyageurs. Vous trouverez sans mal hôtels et restaurants où déguster les délicieux plats arméniens. Lors d’une randonnée, vous pouvez également opter pour une nuit en gîte. Attention, on ne peut pas bivouaquer dans la forêt de Khosrov à cause de la présence des ours et d’autres animaux sauvages potentiellement dangereux. La présence d’un guide est obligatoire lors de ce périple.

Que faire à Garni ?

  • Visiter le temple et la forteresse de Garni: celui-ci est composé d’une porte principale, d’une fortification et de murs d’une fondation d’un palais royal d’été de deux étages.  Vous y trouverez aussi des fondations circulaires d’une église, un cimetière et le célèbre temple hellénistique. Ce dernier est l’un des monuments les plus importants de l’Arménie.

  • Aller à l’église Machtots Hayrapet: aussi connue sous le nom Pok’r, qui veut dire petit, celle-ci est un joyau caché de la ville de Garni. Elle est remarquable par ses nombreuses sculptures complexes qui décorent ses façades extérieures.

  • Profiter de la nature et aller à la gorge de Garni: cet endroit, facilement accessible, permet de profiter de paysages époustouflants. Au fond de cette gorge se trouve la rivière Azat qui est aussi un magnifique havre de paix. Une petite excursion s’impose au cœur de cet attrayant espace naturel. 

  • Entrer dans la réserve d’État de la forêt de Khosrov: pour la rejoindre, il faut prendre la route qui traverse la rivière Azat et remonter la crête à travers la gorge de Garni et Goght. Pour entrer dans la réserve, chacun doit obtenir la permission du gardien. Le lieu est un paradis pour les randonneurs. En parcourant la forêt, vous tomberez sur des endroits culturels et historiques qui méritent tous un petit coup d’œil. Le monastère Havuts Tar, Aghjots Vank et celui de Kakavaberd se trouvent au fin fond de cette réserve. Il est également possible de parcourir la réserve d’État de Khosrov à cheval.

De retour au centre-ville, vous pouvez rejoindre les stands touristiques qui vendent des produits locaux. Ce sera une occasion de goûter aux noix et aux Gata, brioches, de Garni. Si non, vous pouvez rejoindre l’un des restaurants de la ville pour y déguster des plats typiques

Quand partir ?

La ville de Garni possède un climat de type Dfb d’après la classification Koppen-Geiger. Les précipitations y sont très importantes même lors des mois les plus secs. Il tombe en moyenne 370mm de pluies par an. La température moyenne en une année est de 9.1°C.

Pour ceux qui aiment les jours ensoleillés, il est préférable de s’y rendre ntre le mois de juin et le mois de septembre. Juillet est d’ailleurs le mois le plus chaud avec une température moyenne maximale de 28.4°C. Ceci est donc le meilleur mois pour visiter Garni.

Pourtant, les touristes voulant la parcourir en période sèche doivent privilégier les mois de décembre et le mois de janvier. Ce dernier est en fait le mois le plus sec avec seulement 17mm de précipitations. 

En hiver, avec la neige, les montagnes qui avoisinent la ville de Garni deviennent les endroits préférés des skieurs. Les vacanciers n’auront plus qu’à emporter leur équipement pour pratiquer ce sport hivernal. Si non, la ville possède déjà des stations de ski qui accueillent experts et amateurs à bras ouverts.

Comment s’y rendre ?

La ville d’Erevan, la capitale de l’Arménie, accueille presque chaque jour des vols directs venus des grandes villes européennes. Les touristes doivent d’abord rejoindre cette métropole pour ensuite partir vers Garni. Cette dernière se trouve à environ 30 kilomètres à l’est d’Erevan.

Depuis la capitale, vous pouvez demander un taxi pour vous rendre à Garni ou bien opter pour une option moins couteuse et prendre un bus ou un marchroutkas.

Louer une voiture à Erevan est surement la meilleure option et permet de jouir d’une plus grande liberté lors de son séjour. La route est rapide et facilement repérable. Un GPS vous est normalement fourni avec le véhicule.

Comment y circuler ?

Une fois arrivé à Garni, vous pouvez découvrir la ville et ses alentours à pied. Pour ceux qui le souhaitent, des vélos sont disponibles à la location.

Avec votre véhicule de location, vous pourrez rejoindre plus facilement quelques points d’intérêts plus reculés.

5 photos

Bonjour

Je suis Lilit de "Armenia Hospitality". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+374 93 75 60 49